Menu

Ferme-usine de Houlbec : Une pétition, une mobilisation locale et une première victoire !

Plus de 43000 citoyens ont signé la pétition contre le projet de ferme-usine des 1069 vaches. Et vous avez eu raison ! Votre engagement à nos côtés a contribué à obtenir un avis défavorable du commissaire enquêteur !


En lien avec l'ADHECA, association locale opposée à ce projet, nous sommes en passe d'obtenir l'abandon de cette ferme-usine.
 
Cette première victoire apporte la preuve que la mobilisation citoyenne est à même d'influer sur le cours des choses. L'an dernier, un projet de ferme-usine de 4000 bovins a été abandonnée grâce à la mobilisation locale et une pétition initiée par Agir pour l'Environnement. Grâce à vous, grâce à ce petit geste anodin que représente la signature d'une pétition électronique, nous faisons oeuvre utile.
 
En un mot comme en cent, nous tenions donc à vous remerciez pour votre engagement à nos côtés.
 
et je reçois le livre "Lettre à un paysan" en cliquant sur http://soutenir.agirpourlenvironnement.org/b?cid=143
 
 
 
Ferme-usine des 1069 vaches : Un projet inacceptable !
 
 
Nous nous opposons aux fermes-usines car ces projets ont pour effet de banaliser la souffrance animale, transformant les vaches en usine à lait et à viande.
 
La ferme-usine de Houlbec-Cocherel et Douains située dans l'Eure est portée par un investisseur belge qui prévoit d'exporter près de 5,4 millions de litres de lait vers la Belgique ; les veaux seraient abattus aux Pays-Bas pour être ensuite exportés en Italie et en Espagne. En doublant le nombre d'animaux, ce projet ne créerait qu'un seul emploi supplémentaire !
 
Pire, le commissaire enquêteur a découvert au cours de son enquête publique que la mortalité des jeunes bovins sur le site actuel est plus élevée que la moyenne des élevages du département.
 
Il est grand temps de mettre un terme à ce projet absurde qui réduit les éleveurs au statut peu enviable de nouveaux serfs à la solde d'investisseurs cyniques, motivés par le seul appat du gain.
 
L'avis défavorable du commissaire enquêteur à ce projet de ferme-usine est une première victoire. 99,7% des contributions déposées dans le cadre de l'enquête publique étaient opposées à ce projet de ferme-usine. Gageons que le préfet de l'Eure saura entendre l'opposition locale à ce grand projet inutile et imposé.



Génération Végétale | Actualités | Solutions | Livres | On soutient


Newsletter