Menu

L’économie circulaire du cuir végétal

Nous savons tous que la fabrication en masse du cuir engendre un désastre écologique et humain car les tanneurs sont directement confrontés aux produits toxiques et les techniques de coloration qui sont déversées dans les fleuves sont extrêmement polluantes.

C’est également un gâchis de ressource naturelle, sachant que pour tanner 1 Kg de cuir il faut 35 L d’eau .


Voici donc quelques alternatives au cuir animal :

 
  • La cuir en fibre d’ananas: Le Pinatex, Cuir révolutionnaire crée par Carmen Hijosa.
C’est à Londres au Royal College of Art que Carmen a réussi à transformer la fibre d’ananas en cuir. Elle le baptisa Pinatex.
  • Muskin, cuir à base de chapeaux de Champignons:
MuSkin est une éco-alternative 100% végétale au cuir animal. Il provient d’un grand champignon parasite qui pousse dans la nature et attaque les arbres dans les forêts subtropicales.  La surface molle de MuSkin a un « toucher » très semblable à un cuir de daim et sa consistance, ou la texture, va de doux à légèrement plus dur comme le liège. L’ absence totale de substance toxique rend Muskin idéal pour l’utilisation dans des applications proches de la peau et grâce à son origine très naturelle, il limite la prolifération des bactéries. Muskin a la capacité d’absorber l’humidité et ensuite de la libérer dans un court laps de temps, tout comme un tissu. Il n’est pas imperméable à l’eau dans sa forme naturelle, mais il peut être traité avec la cire eco. En général, le matériau peut présenter une surface non homogène. Chaque pièce est un produit unique.

 


pour lire la suite et regarder les vidéos sur dropscosmetics
 

 



Revue de presse | Conseil de lecture


Newsletter